Chili

The end!

Avant de quitter l’île de Pâques vers le Chili, on comprend qu’on ne pourra pas franchir les frontières du Chili car elles sont toutes fermées. Et puisqu’il est quand même difficile de se résigner à stopper le voyage, on pense d’abord à rester au Chili, le temps que tout ça passe. Pas longtemps, car le Chili passe en niveau d’urgence, les hôtels acceptent de moins en moins les touristes, et l’ambassade recommande un retour en France le plus rapidement possible. Après être passés par un millier de stades, on prend notre décision :

ON RENTRE EN FRANCE!

Après quelques inquiétudes et rumeurs, notre avion pour Santiago du Chili (capitale du chili) est bien maintenu. C’est le bazar total à l’aéroport, tous les touristes comprennent qu’il faut partir au plus vite de l’île de Pâques car elle va bientôt tout fermer (il faut bien qu’elle se protège aussi).

À l’aéroport, une queue interminable est postée devant le guichet Air France, seule compagnie susceptible de nous rapatrier en France. On prend donc place dans cette queue, et attendons patiemment notre tour. Il vaut mieux être patient, ça dure 5 heures. Et quand nous arrivons (enfin) au guichet, il est 16h15, on nous propose de partir sur le vol de 16h30. Oui mais nous avons laissé nos bagages dans notre logement! M………….!!!!! On demande à partir avec le vol de 22h50 mais il n’y a pas de places disponibles pour le moment (il faut compter sur les désistements des chiliens qui avait un billet et qui ne partiront pas). « Revenez à 19h!!! » Est-elle en train de me dire que l’on doit se remettre à la fin de la queue, qui est toujours aussi longue, et recommencer? Axel et Rosie ont été patients mais je doute que ça dure. J’explique que c’est long pour les enfants (j’en profite que l’on soit la seule famille avec enfants dans la queue) et lui demande si on ne peut pas faire autrement. Elle accepte de prendre les copies de nos passeports et de nous placer sur le vol dès que des places se libèrent! Cool!!! Il faudra attendre quand même 19h pour avoir nos billets mais ça y est, c’est sûr, on rentre! Là, c’est le soulagement, car il y a de moins en moins de vols et la suite est incertaine.

Une fois assise dans l’avion, je réalise. Je réalise que c’est la fin de cette belle aventure, la fin du livre, la fin du film, la fin du rêve, la fin de la parenthèse. Et pour la première fois, je deviens spectatrice du voyage. Je me repasse les scènes en boucle, ris et pleure, en repensant à tous ces moments que l’on a vécu tous les quatre ensemble et ça me manque déjà.

7 mois où l’on a appris à mieux se connaître, à mieux se comprendre, à mieux s’accepter, tant d’un point de vue individuel que familial. Tant de découvertes et de rencontres. Le monde nous paraît moins lointain, moins abstrait, plus réel, plus beau.

Les + de Manu

  • Mes + beaux souvenirs: Les différentes plongées à la découverte de la faune sous-marine, la rencontre avec les dauphins, écouter de la musique sur les routes australiennes et néo-zélandaises, les temples d’Angkor, les visites que l’on a eu (Yvon, Sophie et les enfants, Steven, Steph, Mary et les enfants)
  • Mon + mauvais souvenir: Le jour où j’ai compris que le voyage allait s’arrêter.
  • Ce qui m’a fait le + peur: je ne vois pas…
  • Ce qui m’a le + déçu: la pollution en Asie, surtout au Vietnam.
  • Ce qui m’a fait le + grandir: les rencontres.
  • Le ou les pays que j’ai le + aimé: La Polynésie, le Sri Lanka, La Thaïlande.
  • Ce qui me rend le + fier: d’avoir passé 7 mois sans difficulté familiale, d’avoir réalisé ce défi.

Les + de Laetitia:

  • Mes + beaux souvenirs: la course folle de tuk-tuk entre mayennais à Bangkok, les vacances au Vietnam avec la famille, le massage avec Sophia à Ko Lanta, les temples d’Angkor, dormir au bord d’un lac en pleine nature en NZ, la rencontre avec les kangourous, l’orque, la raie monta, la journée sur le motu à Maupiti, les ti ponchs avec Myriam et Christophe, les trains du Sri Lanka, les vacances avec Steph et Mary et les enfants, la cérémonie à Bali,
  • Mon + mauvais souvenir: Ma bactérie en Thaïlande.
  • Ce qui m’a fait le + peur: Les chiens errants.
  • Ce qui m’a le + déçu: les déchets en Asie.
  • Ce qui m’a fait le + grandir: Les rencontres, sans hésitation. Les rencontres de familles, de jeunes couples, de voyageurs solos, de nos hôtes, guides, … Merci à Sophia et Jean, Mathieu et Julie, Myriam et Christophe, Manuella, Clémentine et François, François et Francesca, Obama, Mamie Ariane, Thibault et Pauline, tous les enfants et tous ceux que je n’ai pas cité. Sans vous, ce voyage n’aurait pas eu la même couleur.
  • Le ou les pays que j’ai le + aimé: La nouvelle-Zélande pour ses paysages, la polynésie pour tout, l’Asie pour le dépaysement, l’Australie pour ses animaux, Bali pour ses couleurs.
  • Ce qui me rend la + fière Axel et Rosie, qui ont fait preuve d’une adaptabilité en toute circonstance, sont toujours restés positifs et motivés.
  • Manu qui a bien géré l’organisation, s’est improvisé prof des écoles et a su être très imaginatif.

Les + d’Axel :

  • Mes + beaux souvenirs: La visite de la ferme en Nouvelle-Calédonie.
  • Mon + mauvais souvenir: les hôtels qui n’étaient pas bien.
  • Ce qui m’a fait le + peur: Le film d’horreur dans le ferry au Vietnam.
  • Ce qui m’a le + déçu: de ne pas être allé au désert de Sel en Bolivie.
  • Ce qui m’a fait le + grandir: les visites d’usines.
  • Le ou les pays que j’ai le + aimé: L’Australie et la Nouvelle-Zélande
  • Ce qui me rend le + fier: d’avoir fait toutes les randonnées.

Les + de Rosie:

  • Mes + beaux souvenirs: Le musée « TePapa » de Wellington, me faire des amis.
  • Mon + mauvais souvenir: attendre dans la queue d’Air France, ne pas pouvoir avoir la glace licorne.
  • Ce qui m’a fait le + peur: la guillotine d’un musée en Nouvelle-Calédonie
  • Ce qui m’a le + déçu: De ne pas avoir fait d’équitation.
  • Ce qui m’a fait le + grandir:
  • Le ou les pays que j’ai le + aimé: Nouvelle-Calédonie et Polynésie française (surtout chez Myriam et Yaëlle)
  • Ce qui me rend la + fière: d’avoir appris des mots en espagnol.

Voilà, c’est ici que la première partie de ce voyage se termine. Merci pour tous vos messages et pour l’intérêt que vous avez montré pour notre voyage !

See you soon 😉

8 commentaires

  • Les Cossou

    Ça y est, vous êtes en France!! Je suis très triste pour vous que votre voyage se termine comme ça, soudainement, dans de telles conditions… ce n’était sans doute pas comme ça que vous l’aviez imaginé, et nous non plus d’ailleurs!
    Mais nous sommes aussi rassurés de vous savoir en bonne santé et en France 😊
    J’espère de tout cœur que vous repartirez découvrir l’Amérique!!! Mais pour le moment, « restez chez vous » (enfin chez Yvon et Sophie 😉)
    Merci encore d’avoir partagé tous ces moments avec nous, de nous avoir fait voyager, de nous avoir fait rêver et vibrer lors de ces 7 mois!!!
    J’ai les larmes aux yeux de devoir vous dire au revoir sur ce blog mais j’aurai certainement les larmes aux yeux lorsqu’on se reverra!!
    On vous embrasse très fort et encore bravo pour tout ce que vous avez fait!!!
    Enjoy 😉

  • Tony

    Salut les amis!
    Je comprends parfaitement votre déception. J’ai adoré suivre vos aventures (parfois même avec une pointe de jalousie) et ça me fais chier aussi que cela se termine ainsi mais sachez que vous vous êtes constitué un trésor de souvenirs inestimable gravé à tout jamais, des tas pensées positives auxquelles se raccrocher quand on en a besoin.
    Allé manu, pour te consoler, je t’envoie le lien d’une musique que l’on écoutait il y a peu près 20 ans (déjà!) sur les routes du sud de la France au cours d’un été mémorable…tu sais ces souvenirs qui font du bien!
    https://www.youtube.com/watch?v=z0lVBGH3p_4
    See you soon
    PS: c’est quand vous voulez en Bretagne!

    • Lucie Bouchet

      Encore un super article !
      Ils vont me manquer !
      Hâte de vous voir et de vous écouter raconter tôt ça en vrai !!
      Courage pr le retour…
      Bisousss

    • Christel & Morgan

      Salut les copains, c’est les larmes aux yeux que je termine la lecture de cet ultime article. Des larmes de tristesse parce que je suis déçue pour vous que cette aventure ce termine ainsi mais aussi des larmes de soulagement de vous savoir revenus sans trop d’encombre.
      Cette aventure restera sans aucun doute d’une richesse non mesurable. Vous pouvez effectivement être fiers de vous en tant que parents d’avoir offert cela à vos enfants et fiers d’eux d’ avoir su s’adapter et en profiter. Confinement oblige on ne va pas se revoir tout de suite mais en attendant on s’appelle 😉. A très vite…. en prenez soin de vous. On vous embrasse

  • Sophie Gastinel

    Hello Cap Family,

    Je me retrouve beaucoup dans le dernier article bizarrement… c’était un plaisir de vous rencontrer même si c’était bref, on s’est sentis moins seuls dans cette galère sans nom!!!
    bon retour en mayenne!
    Tchao

  • Hainigue Ghislaine

    Très déçue pour vous que cette magnifique aventure se termine de cette facon. Grâce à tes récits tu nous a fait partagé votre périple et toutes vos émotions aussi bien au niveau familial que découvertes. Le principal c’est que vous soyez tous en bonne santé. Prenez soin de vous. Bisous et peut être a bientôt 😍😍😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *